Voici quelques brides de textes des chansons qui figurent sur le CD. La totalité se trouve sur le livret de l'album. Faites vous une idée des titres proposés sur le CD avec ces quelques MP3 . Ne cliquer qu'une seule fois sur les titres pour les écouter. Tous ces textes sont déposés en Sacem.

LIBRE

Fatigué de courir à côté de l'avenir
Fatigué de sentir
Qu'on n'arrête pas de nous mentir
J'veux pas mourir usé
Par la vie sans avoir tout essayé
J'veux voir des gosses grandir
Avec sur leurs visages un sourire

J'veux pouvoir respirer
Mais pas de cet air vicié
Je veux pouvoir aimer
Sans pour autant en pleurer

Libre, de faire ce que je veux
Comme l'aigle majestueux
Libre, de faire ce que je veux
Comme la colère des cieux
Libre, de faire ce que je veux
Comme le regard des yeux
Libre, de faire ce que je veux
Etre moi de mon mieux

ESTELLE

Depuis ce photographe
Rencontré aux halles
Tu fais maintenant la une
Des revues en général
Hissée au top à la force du charme
A une place enviée
A travers bonheurs et drames

La beauté ne veut plus rien dire
Depuis que je t'ai aperçu sourire
Jusqu'ou irait-on pour te parler
Un moment un instant

Estelle, Estelle,
Je sais que tu ne seras jamais mienne
Estelle, Estelle,
Mais rien n'est plus beau que l'irréel
Estelle, Estelle,
Tu m'as séduit par ton naturel
Estelle, Estelle,
Je garde les yeux pointés vers le ciel

TOURNE LA BOULE

Et tourne tourne la boule
Soi-disant ton avenir qui s'écoule
Et tourne tourne la boule
De son cristal, le mensonge en découle

Ne me dites plus
Sous prétexte que je ne sais plus
Qu'on ne me dise plus
Voyant que je suis pris au dépourvu

La vie fait que l'on tombe souvent
Douleurs indélébiles rouges comme le sang
L'espoir du mieux ne vaut guère plus que le néant
Devant ce désarroi, il y a le charlatan
L'instinct fait que la vie se passe mal ou bien
Et rien n'a le pouvoir de dire ce que sera demain

Et tourne tourne la boule
Soi-disant ton avenir qui s'écoule
Et tourne tourne la boule
De son cristal, le mensonge en découle


TOUT DE MOI

Regards croisés, secrètement liés
Tout ce bonheur volé
Tous ces moments cachés
Heureux d'en pleurer

les larmes se mettent à sourire
De ces instants à venir
Je me grise du bleu
Du regard de tes yeux
Maintenant je me sens deux

Et mon cœur qui sans cesse s'emballe
Pour être bien accepter le mal

Mais tout de moi à ton toucher frissonne
Avenir de souvenirs que l'on bâtira à deux
Et tant de choses de toi en moi résonnent
Sceller ma bouche sur tes lèvres
Jusqu'à ce qu'elles deviennent bleues
Pouvoir jeter toutes tes peines au feu


LAISSEZ-MOI M'EN ALLER

Tous les soirs je me demande
Ce que dans la vie il me reste à prendre
Tous les soirs je me demande
S'il y a quelqu'un qui puisse m'entendre

Abandonner pour m'évader
Ne plus penser, chloroformé
Je bois je fuis la vie je m'ennuie
Avoir tout fait sortir d'ici

Laissez-moi m'en aller
La ou personne n'est allé
Laissez-moi m'en aller
Laissez-moi m'en aller
Je ne veux plus personne
Pour me driver
Laissez-moi m'en aller
Plus rien de tracé


LE BON COTE

De la gloire
Beaucoup de gens attendent leur tour
Voyant défiler d'autres personnes tour à tour
Mais de cette gloire
Très peu en voient le jour

Parleront de leurs rêves dans un discours
Mais n'entreront jamais
Dans cette foutue cour
Penser à la célébrité un plus
Au sens du mot exister

Etre né du bon coté
La question reste posée
Etre né du bon coté
Un mystère à élucider
La question reste posée

LE PROBLEME

Les artistes qui passent à la télé
Essayent de faire rêver
Tous ces gens désintéressés
Variétés tous les jours diffusées
Le talent n'est plus un critère de qualité Pour s'exprimer

Business, richesse, pauvreté de l'esprit
Tout dans la poche on l'a compris
Noyau de gens intéressés
Une pluie d'argent ils vont compter

Alerte aux cons, alerte aux cons
Alerte aux cons, alerte aux cons

COMPLAINTE D'UN SENTIMENT
DE RIEN

Ce soir j'observe au milieu de ces inconnus
Les gens à la recherche
D'un bonheur qu'on a plus
Tout le monde se regarde se cherche
Mais reste perdu
Rêve de trouver la moitié de ce qu'on est
Reste à définir de ce qu'on est fait
Reste a savoir
Ce qu'on aime ce qu'on hait

La nuit c'est la danse des jambes sur les pavés
S'ils pouvaient parler
Les trottoirs seraient blasés
Maintenant on s'allonge
L 'avenir ne reste qu'un songe
Si c'est ça le bonheur
Pas question que j'y plonge

Tout passe tout lasse tout casse
Pas question que je m'y fasse
Tout passe tout lasse tout casse
Pas question que je m'y fasse

JE ME HAIS TELLEMENT

Ne rien faire d'utile me glace
Et j'en ai marre de chercher ma place
Faites que je puisse nourrir la flamme
De l'envie d'exister, ma seule arme
Le regard perdu dans le vide
Et le goût de mes larmes reste acide
Pas d'être cher à aimer à choyer
Est-ce trop demander de pouvoir parler

Je me hais tellement
Que je ne sais plus quoi faire
Je me hais tellement
Chaque pas de fait reste à faire
Je me hais tellement
De ne pouvoir rien faire de grand
Je me hais tellement
De n'être rien de plus
Au fil du temps

ACCROCHE TES MOTS

Amis d'un jour poignées de mains
Incertitude du lendemain
Passés les heures les jours les années
Blessures restantes de la vie passée
Serais-je resté si seul si mes projets
Avaient été menés à bien
Je n'en sais rien
Non je n'en sais rien

Toujours été un peu différent
Ce qui amène les gens à être médisants
Ils trouvent un lieu de boisson
Pour l'ennui
Aussi lieu de création pour l'esprit

Fermeture du bar esprit brouillard
Passer deux heures
C'est le cimetière des regards

Souvent vouloir refaire le monde
Surtout le matin vers quatre plombes
Paroles blessantes esprit immonde
Pour t'arréter il faut que tu tombes

Je te prête mon dos
Pour y accrocher tes mots
Je te prête ma veste
Pour y mettre tout le reste
Je te prête mon dos
Pour y accrocher tes mots
Je te prête ma veste
Pour y mettre tout le reste

ARRETEZ LE TEMPS

Arrêtez le temps
Faites que brille mon nom
Comme celui des géants
Arrêtez le temps
Que tous les gens de derrière
Passent devant
Arrêtez le temps
Faites que les rois deviennent
Manants et inversement
Arrêtez le temps
Qu'il n'y ait plus de passé
De futur, de présent

Arrêtez le temps
Que l'on ne soit plus choqué
Par l'homme aux cheveux dans le vent
Arrêtez le temps
Je veux sortir du vide
Briser le néant
Inversez le temps
Que le vécu soit à vivre
Un rajeunissement
Arrêtez le temps
Que le sourire des gens
Soit un encouragement

Je veux tuer le temps,
Le temps d'un moment
Bloquer le tic-tac
Et les aiguilles du cadran


L 'IDEE ME HANTE

Encore une nuit à tourner en rond
Un jour de plus à vivre sans raison
Ton départ avait un nom
Juste un semblant de trahison
L'amour c'est comme une maison
Ce n'est qu'une ruine sans fondation
Marre d'avoir mal marre d'être en pleurs
Le plus douloureux vient de l'intérieur
Direct du coeur

Pourquoi vivre côtoyer la douleur
Pourquoi continuer sans raison
Cette raison est parti pour ailleurs
Tant de belles paroles dites à quoi bon ?

Et ce flingue qui me tente
Sans arrêt l'idée me hante
Sortir des peines de la vie
Plus de douleur plus un cri

Ton souvenir me trouble l'esprit
Je ne sais plus ce que je fais
Ce que je dis
Le diable me tente
Faites que Dieu m'entende
Rien pour me raccrocher
Démuni

Il est à noter que j'écris aussi des paroles de chansons pour d'autres artistes.
Je dois avoir une cinquantaine de textes en réserve préts à être adaptés sur des musiques.
Me contacter afin d'étudier les modalités d'une éventuelle collaboration.